« Je vous embrasse avec le cœur »

romanes2J’étais hier soir avec quelques centaines d’habitants de la métropole au gala de soutien du cirque Romanes.

Nous les connaissons bien à Bordeaux et ce depuis quelques années. Nous apprécions leur poésie, la beauté décalée de leur spectacle, les propos d’Alexandre, les rappels à l’ordre de Délia quand il s’égare un peu, leur musique. Nous les suivons année après année. Dans leur périple. Croissance de leur notoriété. Et parfois péripéties, voire drame.

Ils n’en ont pas été loin cet hiver. Leur chapiteau et leurs caravanes saccagés à Paris. Un racisme bête, brutal en même temps banal. Depuis, ils se reconstruisent chez nous. Ils sont hébergés à Bordeaux et la mairie de Bègles leur a prêté chapiteau et caravanes.

Hier soir était l’occasion de les revoir une nouvelle fois, de s’émerveiller et de les soutenir.

Plus personnellement, cela m’a permis de les revoir de manière plus intime et intense. Je les connais depuis quelques années. Ça a commencé par un drôle de coup de fil. Mon portable qui sonne dans un très vieux tramway à Hiroshima. Et la voix d’Alexandre. Et pas loin comme toujours Délia. Qui n’a pu s’empêcher de me citer hier au milieu de la piste. Avec sa fin de phrase habituelle, et toujours aussi vibrante: « Je vous embrasse avec le cœur. Délia ».

(Ils sont encore pour quelques temps à Bordeaux et un système de finances solidaire a été mis en place pour les aider dans leur galère.)

romanes1

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s